Notre région en bref
Histoire locale
Langues et régions
Amazighs
Produits locaux
Cadre de vie
Art et culture

Reliefs et Climat
Faune et Flore
Population
Aménagement du Territoire
Enseignement et Formation
Santé
Economie
Activités Sportives
Loisirs

Sites Balnéaires
Sentiers à Découvrir
Parcs et Réserves
Souks et Médinas
Autres Curiosités

Sites à visiterParcs et Réserves
 

 Forêt d’arganeraies

L’Arganier est l’arbre le plus original du Maroc, cette « relique » de l’ère tertiaire apparentée à des espèces tropicales occupe une partie du sud-ouest du Maroc, on le voit principalement dans le Souss ; dans l’Anti-Atlas il est présent jusqu’au confins du désert.     

C’est un arbre de dimensions comparables à celle de l’olivier : son tronc multiple est court et tourmenté, sa couronne dense et ronde, son feuillage épineux. Il a su se rendre tellement indispensable qu’il est parfois cultivé, son bois servait autrefois à fabriquer des tablettes à écrire, lorsque la pâte à papier n’existait pas et que l’encre elle-même était faite d’un mélange d’eau et de cendre de laine. Aujourd’hui l’arganier fournit du bois d’œuvre et de chauffage, mais il constitue surtout un « pâturage » suspendu. Son fruit, l’argane, une baie verte de la taille d’une grosse olive, est appréciée par les bestiaux qui, délicats, en rejettent les noyaux : une aubaine pour l’homme, qui en tire une huile couramment consommée, que ce soit pour la cuisine ou pour les soins du corps. Quant à son feuillage, c’est un régal pour les petites chèvres noires, qui n’hésitent pas à grimper aux plus hautes branches pour brouter les jeunes pousses. 

 Parc National du Souss-Massa   

Le mérite de la création de ce parc en 1991, sur 34 000 ha, revient à sa position géographique méridionale, la diversité de ses biotopes, la richesse et l’originalité de sa faune et de sa flore ; la végétation du parc, à affinité macaronésienne, tropicale, saharo-sindiennne et méditerranéenne, est très typique et son endémisme très prononcé. Elle est composée d’une steppe littorale, d’une steppe à euphorbes, d’une végétation dunaire à base de Traganum, d’arganiers sur les terrains rocheux et d’espèces aquatiques, comme Typha, Phragmites, Juncus, qui colonisent les rives de l’oued Massa.     

Le parc sert actuellement de lieu privilégié pour la reconstitution des troupeaux de basa de certaines espèces sahariennes disparues du Maroc, notamment la gazelle dama mhor, l’oryx, l’addax et l’autruche en vue de leur réintroduction dans leur biotope d’origine.

Le parc abrite 257 espèces d’oiseaux, 46 espèces de mammifères, 40 espèces de reptiles et amphibiens et 9 espèces de poissons et de nombreuses espèces de papillons. Il offre refuge à la plus grande colonie au monde de l’ibis chauve. Les embouchures de Massa et de Souss situés dans le parc, constituent des zones humides d’importances internationales pour les oiseaux migrateurs. 

 Oued Massa

 Ecrin de verdure au sud d’Agadir au cœur d’une région pré désertique, situé sur une grande avenue de migration à la lisière du Sahara, l’Oued Massa est un milieu très privilégié qui alimente de très nombreux oiseaux migrateurs ou résidents dont certaines espèces sont devenues très rares.

Agriculture, Elevage et Forêts
Artisanat
Bâtiment
Commerce
Industrie
Mines
Pêche
Tourisme
Services

Routes et Transport Terrestre
Ports et Transport Maritime
Aéroport et Transport Aérien
Télécommunication et TIC
Hydrographie
Energie

Etat civil
Carte nationale d'identité électronique
Casier judiciaire
Passeport biométrique
Habitat et urbanisme
Certificat de résidence
Cadastre et conservation foncière
Famille
Action Sociale
Douanes
Enseignement et formation

AccueilPlan du siteContact